Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En ce jour forcément gris et pluvieux de Toussaint, fête des chrysanthèmes, l'UFC Que Choisir a mené son enquête sur l'escalade des coûts des obsèques : + 35% en dix ans, avec un prix moyen de € 3 500,00, une inflation qui n'a pas du tout reculé avec la crise... 
Les professionnels du secteur ont évidemment réagi sous l'égide de la CPMF (Confédération  des professionnels du funéraire et de la marbrerie) en disant : "ce n'est pas moi, c'est l'autre". Comprenez, ils accusent l'Etat de pomper 40% de taxes diverses et d'augmenter sans discontinuer les charges salariales. "Nous faisons un métier de main-d'oeuvre avec assez peu de gains de productivité possibles. Il faut toujours quatre porteurs par cercueil", a déclaré sans rire Michel Minard, coprésident de la CPMF (in Les Echos du 30 et 31 octobre). Pour cet organisme, une seule solution, il faut un abaissement de la TVA de 19,6% à 5,5%, ce qui ferait un gain de € 350 par obsèques.
Le coup de la TVA ne vous rappelle rien ? Les cafetiers et les restaurateurs qui ont organisé l'arnaque du siècle avec une TVA abaissée sans la répercuter (ou très très peu) sur les tickets de caisse. L'Etat au bord de la faillite, c'est retrouvé avec un manque à gagner de plusieurs milliards qu'il ne retrouvera jamais.
Reste que les croque-morts mènent un efficace lobbying, ils ont déjà rallié à leur triste cause une cinquantaine de parlementaires qui, comme chacun le sait, ne sont absolument pas responsables devant les citoyens des deniers publics qu'ils dilapident pendant leur mandature. Alors, allons-y gaiement, bradons la mort sur le dos des contribuables...       

Tag(s) : #Objets

Partager cet article

Repost 0