Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour vanter le confort acoustique de sa Mégane flanquée d’un système Hifi signée Bose (rien que ça !), le constructeur Renault a présenté un spot signé Publicis où la voix jazzizante et chaude de Melody Gardot est massacrée à coups de marteau-piqueur et de bulldozer (et de râles d’ouvriers à l’ouvrage ?). Une pub réjouissante qui s’achève dans le silence ouaté de l’habitacle de la dite voiture avec pour signature : « La qualité Renault, ça s’entend ».

Cette petite phrase badine interpelle dans le contexte assourdissant de l’affaire d’espionnage du groupe français secoué par un ramdam médiatique qui épuise l’oreille interne. Vraie ou fausse, cette accusation mal gérée va avoir des répercussions en terme d’image sur le timbre fragile du constructeur au losange qui s'échine à vendre ses voitures électriques : « La parano Renault, ça rend sourd ».

Dans un contexte très différent, mais sur la même corde sonore, enlisé dans les nombreux embouteillages de Paris imposés par une mairie socialiste sourde aux flux automobiles, j’ai découvert par hasard sur un cul de bus, la base-line de la station de radio Europe 1 : « Bien entendu ». Aussitôt, j’avais en tête l’exacte même base-line utilisée par la société Audica pour vanter l’efficacité de ses appareillages destinés à sortir les séniors de la surdité. Hasard des croisements créatifs que nous rencontrons tous dans les agences de publicité lorsqu’il s’agit de pondre base-line, body-copy et autres slogans racoleurs. N’empêche, non sans malice je m’interroge : est-ce que cela voudrait dire que la station de radio de la rue François 1er s’adresse prioritairement aux auditeurs séniors ? 

Tag(s) : #Idées

Partager cet article

Repost 0