Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La crise économique a refroidi les ardeurs écologiques des plus enthousiastes : la préoccupation de l’humanité est moins dans la crainte du réchauffement climatique que dans l’attente d’un réchauffement économique.

Pourtant, des entreprises cherchent à percer la couche d’inertie en choisissant le registre, non pas de la culpabilisation suicidaire ou de la dramatisation outrancière, mais de la stimulation esthétique. The Coca Cola Company (plus de 35 Mds de dollars de CA) qui dispose d’un catalogue de plusieurs marques et pas moins de 3.500 boissons différentes est le plus grand embouteilleur de la planète et un pollueur conséquent. Dans l’idée de recycler les milliards de bouteilles plastique et de canettes en aluminium qu’il produit chaque année, le géant d’Atlanta a décidé de lancer une marque, je cite « lifestyle éco-concue ». Sous le nom de baptême de Ekostyle et sous la houlette créative du rappeur Will.I.Am « en mission pour éduquer et inspirer les consommateurs du monde entier », le producteur de cola se rêve en dépollueur branché. On souhaite beaucoup de courage au missionnaire d’autant que les produits du label limités à des casques audio, casquettes, chaussures, sacs, lunettes, bicyclettes… plutôt haut de gamme visent une clientèle de hippies recyclés eux aussi en bobos du décibel. Qu’importe, c’est le geste qui compte dans l’océan des bonnes volontés et des indifférences.

En attendant la sortie des premiers produits au début de l’année 2013, The Coca Cola Company fait le buzz avec un film publicitaire particulièrement flatteur : le monde propre du recyclage où le déchet est beau, gentil, utile. 

 


Tag(s) : #Tendances

Partager cet article

Repost 0