Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Autant vous dire que l’affaire me chahute les émotions, Silvano Vincenti, président du Comité national pour la valorisation des biens historiques en Italie, a révélé qu'un jeune assistant de Léonard de Vinci appelé Salai, fut le modèle du célèbre portrait de Mona Lisa. Le peintre de la Renaissance a donc pris son amant en lieu et place de la donzelle au sourire énigmatique : le nez, la bouche, les yeux, tout y est selon les chercheurs italiens ! Un travestissement réfuté par le musée du Louvre propriétaire du tableau qui l’a auscultée en long en large et en travers sans y voir une sourde virilité derrière ce beau visage digne du plus respectable gynécée.

Ne rentrons pas dans les débats d’historiens et de scientifiques, restons sur l’information balancée à la presse étrangère par ce Comité assuré de faire un immense buzz autour de cette révélation. Ce n’est pas tant Mona Lisa qui est un travesti, mais le flux d’informations qui déferle tant et plus chaque seconde et « condamne » à aller jusqu’à l’usurpation, la confusion, le travestissement pour être sûr d’être vu/lu/entendu… Qu’importe la véracité pourvu qu’on est la Une…

Gageons que nos amis Japonais qui la vénèrent, vont se précipiter encore plus nombreux pour photographier la divine au smiley, cette polémique est un beau cadeau pour le Louvre…


Mona-lisa-Le-captologue.jpgMona-lisa-Le-captologue-1.jpg

Photos : D.R. 

Tag(s) : #Objets

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :