Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le premier constructeur mondial de PC, Hewlett-Packard (HP) va se diviser en deux avec d’un côté, le soft, les logiciels, l’immatériel et de l’autre, le hard, les ordinateurs et autres produits High-tech, un pan industriel entier vendu à qui en voudra. Pour le PDG Leo Apotheker, l’idée sous-jacente est de se séparer de la seconde au profit de la première. Les ventes de PC reculent, un déclin qui ne serait qu’à ces débuts selon les professionnels du secteur, bataille des prix et usure des consommateurs en sont les principales causes. Autre phénomène marquant, l’offensive des asiatiques dont les marques taillent des croupières aux leaders actuels (sauf Apple qui gagne des parts de marché). Sans parler des tablettes qui devraient se vendre à une soixantaine de millions d’exemplaires cette année.

Ce changement chez HP est à mettre en parallèle avec le rachat par Google de Motorola, ex-leader essoufflé (et je suis aimable, mais on ne tire pas sur une ambulance) ; Larry Page, le dirigeant du premier moteur de recherche n’entend pas fabriquer des téléphones portables malgré ses dires et gageons que la marque va disparaître très vite, ce qui l’intéresse, ce sont les 17 000 brevets de Motorola Mobility, c’est à dire le soft.

Aujourd’hui, la matière première de la croissance est l’intelligence et l’immatériel. Dans le domaine des hautes technologies de la communication, les Américains sont largement en tête et cherchent à conserver de l’agilité pour affronter les enjeux de demain. En effet, les Asiatiques, Chinois notamment, qui produisent tous les appareils électroniques de la planète, ont des ambitions voraces de maîtriser aussi l’intelligence. Dans moins de dix ans, le profil du secteur aura totalement changé. Face à cette mutation industrielle radicale, l’Europe dérive…  

Tag(s) : #Idées

Partager cet article

Repost 0