Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Storytelling

Après l'horreur, la torpeur et le deuil, viendra le temps de la réflexion et de la prise de conscience (espérons) de cette époque obscurantiste. Impossible aujourd'hui d'imaginer un futur apaisé tant nous sommes pollués par l'immédiat, par un présentisme paralysant nourri par les médias en flots continus. 24/24 heures, sur les plateaux de ces chaînes de désinformation au vide sidéral se succèdent les petits points de vue d'experts décrétés et de policrates prédateurs trop contents de servir leurs causes et leurs propagandes.

Ces désinformateurs ne sont pas coupables des drames évidemment, ils sont la chambre d’écho des réactionnaires moralisateurs, des systèmes totalitaires qui émergent ça et là, auxiliaires des terroristes qui tuent à l'aveugle et qui ont largement gagné la bataille médiatique en instaurant un climat mondial de haine et de terreur dont l'ampleur publicitaire est sans précédent.

Cette propagande en flot continu est tellement assourdissante que les vrais intellectuels, penseurs et philosophes, ont rangé leur mégaphone, ils ont baissé la voix de la raison, elle ne s'entend plus, sauf dans des cercles restreints inaudibles, invisibles, loin des plateaux télé. Pas plus qu'il existe des hommes ou des femmes politiques intègres et visionnaires pour penser/panser le monde. Chacun fonctionne dans le vase clos d'idéologies rancies, il n'est qu'à voir les postures pathétiques des uns et des autres rencognés dans la rente et la fange de leur histoire d’égos : notre défaite est criante.

Où sont les progressistes, les tolérants, les cosmopolites, les occidentaux du siècle des lumières ? Laminés par une société qui, depuis 40 ans, s'est anesthésiée, piégée dans le goulag de la société de consolation, une société des plaisirs immédiats qui jamais ne regarde plus loin que le bout de son horizon personnel, qui jamais ne se projette dans l'horizon collectif.

Nous voilà dans l'œil du cyclone, que faire ?

Pour ne pas laisser à nos enfants un monde encore plus dévasté qu'il ne l'est déjà, il nous faut une stratégie marketing de contournement, écrire un storytelling revitalisant avec les artistes, les intellectuels, les scientifiques, les créatifs de tous bords, les entrepreneurs, les citoyens du monde qui se lèvent le matin en pensant à l'avenir, en traçant les esquisses d’un futur plein d'allant sur un horizon un peu plus dégagé (il ne le sera jamais tout à fait, ne soyons pas naïfs). Et surtout, surtout, fermons la télévision, lisons des livres et des revues, allons voir des expos, palabrons à la terrasse des cafés, prenons l'air… Et aux prochaines élections, votons blanc massivement : le XXIe siècle a bien mal commencé, à nous de changer le cours de l'histoire pour qu’il se termine (un peu) mieux.

Une pensée à la famille et aux proches de Véronique Geoffroy de Bourgies, une amie militante, tuée par ces barbares, elle était bien vivante et construisait l’avenir. Véronique aimait les enfants, elle présidait une association humanitaire « Enfants heureux de Madagascar ».

Le 1er décembre, le Cercle des partenaires CNE-MCTH organise à l’Ecole Militaire les VIe Assises Nationales de la Recherche Stratégique sur le thème « Qui est l’ennemi ? », prémonitoire.

Ouvert à tous, inscription sur le site du CSFRS.

Tag(s) : #Ainsi va le monde

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :