Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans un environnement médiatique, la recherche et/ou l’imposition de symboles relèvent de l’exercice indispensable pour se faire voir et se faire entendre. Depuis plusieurs semaines, les rayures blanches et bleues de la marinière sont devenues une sorte de porte-drapeau d’une France qui prend l’eau de toute part et cherche de l'air pour lutter contre son « économie en voie de non-développement » pour reprendre la formule de l’éditorialiste Jean-Marc Vittori dans Les Echos de ce matin. Le marin d’eau douce du redressement productif (on devrait dire plutôt du dégraissement industriel tant il crée plus de dégâts que de sauvetages) exhibant une marinière à la Une du Parisien Magazine en octobre dernier à donner des idées aux publicitaires, jamais en peine de racolage et d’opportunisme.

Pour vanter le Made in France, rien de mieux semble-t-il aujourd’hui que la marinière qui fleurit dans nombre de publicités. Basique et reconnaissable avec ses lignes contrastées, ce vêtement suggère le labeur et le travail, la tradition et un certain savoir-faire (pas franchement avant-garde mais bon), il remplace avantageusement le béret que les étrangers nous affublent en général pour nous caricaturer.

Mais on peut y voir aussi une seconde lecture : l’appel subliminal d’une population envers un gouvernement impuissant à fixer un cap, incapable de barrer correctement pour éviter une houle de plus en plus violente. Depuis dix mois, ça tangue dangereusement et le pseudo grand timonier aux commandes du navire s’entête à ne pas se jeter dans l’océan de la réalité, préférant patauger dans le pédiluve du clientélisme à la petite semaine avec son équipe de matelots sans expérience, même pas foutus de laver le pont à grande eau. Les Français, qui sont en soute et qui rament, en ont ras le bol et ne sont plus qu’un quart à croire en ce piètre capitaine, préférant désormais largement le caboteur Nicolas Sarkozy qu’ils regrettent maintenant. Un peu tard, il ne fallait pas voter pour l’autre, en attendant, on coule…  


smart-france-mariniere-vavavoom-arnaud-montebourg.jpg 

 

Image : Smart/Como : petite question, ça flotte une Smart ? 

Tag(s) : #Tendances

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :