Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le salon automobile de Genève a dévoilé quelques beaux spécimens carrossés qui ont confirmé les tendances du secteur. Sur des marchés asymétriques et pour les clients aisés, les constructeurs jouent l’élasticité avec d’un côté des berlines lourdes et chères qui fascinent les pays émergents en mal de statut, et avec de l’autre des citadines courtes et premium pour les pays matures en peine de stature.

D’un point de vue des motorisations, l’obsession est à la chasse au gaspi pétrolier et surtout à la décarbonisation pour éviter les foudres écolos. Dans cette démarche environnementale, les moteurs hybrides câlinent la nature, plus encore les électriques qui pullulent sans polluer sous forme de prototype en attendant un marché.

Pour le design, l’époque hésite encore mais titille l’imaginaire sans trop bousculer un avenir encore flou. Le style majeur est au « vintur », un mot-valise qui emboîte « vintage » et « futur ». Les concept cars préfigurent l’esthétique qui s’annonce avec des lignes tendues, des profils de sportive, des faces au regard étiré et parfois des bouilles qui surprennent et amusent, plus encore qui rassurent avec des formes « déjà vu ».

Fiat n’entame pas le succès de sa 500 avec une livrée « Coupé Zagato », idem pour BMW avec sa Mini en version ultra courte ! Sans parler d’une Ford Fiesta Gordini, d’une New Beetle 2 ou d’une Golf Cabrio… Le plus réjouissant est la renaissance du Combi de Volkswagen. Lancé en 1950, ce van-minibus-camping car est devenu le véhicule idolâtre des hippies qui crapahutaient sur les routes du monde pour prêcher leur musiquette peace & love dans la fumée du cannabis, la tête bariolée au LSD.

En 1979, le Combi s’efface devant le Transporter, une nouvelle version qui a perdu ses rondeurs empathiques au profit d’une ligne « boîte à chaussure » bêtement utilitaire. Aujourd’hui, le Transporter existe encore, mais il n’intéresse que les artisans, quelques brocanteurs et des collectivités : l’heure n’est plus à la contre-culture.

VW-Combi-Le-captologue.jpg

VW-Bulli-Le-Captologue.jpg

A Genève, Volkswagen entend renouer avec l’optimisme et puise à nouveau dans son histoire. Il surfe sur la tendance « vintur » avec le Bulli, un Combi revisité dans sa robe bicolore et des lignes japonisantes qui ne sont pas sans rappeler l’esthétique manga. Encore à l’état de prototype, ce mini van pourrait séduire les quadras bobos à nombreuses progénitures qui aiment clapoter sur les rivages bretons… A moins que le Bulli séduise les fashionistas cocaïnées en horde qui se défoncent au Red Bull-champagne à Ibiza… A suivre.


Photos : D.R.

 

Tag(s) : #Objets

Partager cet article

Repost 0