Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Fashion Week de Londres est toujours réjouissante tant les exercices de styles proposés par les créateurs donnent à voir la mode en biais, hors des conventions, en toute liberté créative. Tous les défilés ne se valent pas, mais l’œil jubile à la belle énergie déployée. L’oreille parfois un peu moins, tant les propos en backstages frisent parfois l’indigence intellectuelle. Il est vrai que certains couturiers et créateurs sont autant inspirés par les mots que les coureurs cyclistes, cela dit, on ne leur demande pas forcément de penser, mais de nous tailler de beaux costumes. Reste qu’il ferait parfois de la mettre en veilleuse. Ainsi, Dame Vivienne Westwood, l’ex-punk déjantée et anoblie par la reine soi-même, dont l’énergie reste intact ou presque du haut de ses 72 printemps bientôt, a fustigé la fast-fashion sur Euronews, critiquant les jeunes générations mal fagotées, reprochant à la rue sa banalité et qu’à ses yeux « seules les personnes âgées de 60 à 75 ans savaient s’habiller ».

Sauf le respect que l’on doit à son talent couturier, voilà bien un propos ranci…

D’une part, cette vision est évidemment subjective, la fast-fashion consommée par les jeunes, produit de l’uniformisation (rien de très nouveau, la mode ne cesse de créer des uniformes) mais elle donne accès au plus grand monde à une mode certes jetable mais démocratique car pas chère, ce que ne réussit nullement à faire Dame Vivienne Westwood dont le vestiaire coûteux est inaccessible pour la grande majorité des gens.

D’autre part, pour créative qu’elle soit, la mode made in Vivienne Westwood cultive le mauvais goût à la sauce british, le burlesque même avec des assemblage joyeux mais foutraques qui les rapprochent plus souvent de la course en sac que de la démarche altière de l’élégante.

Les grands couturiers dignes de ce nom ont toujours compris que ce n’était par leurs vêtements qui font « le bien habillé », mais l’allure de ceux et celles qui les portent : l’élégance ne naît pas d’un morceau de chiffon, mais d’un geste, d’une démarche, d’une allure, d’un sourire… et ce quel que soit l’âge ! Dame Vivienne Westwood est une vieille modeuse respectable, elle aurait tort de devenir une vieille moderne à enfermer dans le placard de la désuétude… 

Tag(s) : #People

Partager cet article

Repost 0