Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Si le Mondial de football a été pour les Français une catastrophe nationale avec des joueurs égoïstes et grossiers, des vrais peigne-culs d’enfants gâtés, l’équipe de France d’athlétisme a redonné toute sa beauté au bleu républicain.

Une moisson historique et hystérique de médailles (18 dont 8 en or et des records mondiaux) place la France juste derrière la Russie. Bien sûr ce ne sont « que » des championnats d’Europe et en 2012, les J.O. de Londres seront une autre paire de manches, profitons pourtant de cet instant si rare, ne cachons pas notre joie.

Le-captologue-athletisme.jpgPour ma part, je déteste les franchouillardises et les ébats nationalistes, mais là je dois dire avoir été sensible à cette belle cohésion d’une équipe « multicolore » qui ne jouait pas pour son nombril. Les joueurs engagés marchaient main dans la main, souriaient, s’entraidaient, se soutenaient et faisaient assaut d’affection mutuelle enthousiasmante. Une vraie équipe quoi ! Tout ce qui manquait aux gnomes footballistiques trop occupés à promouvoir leur ego et leurs misérables intérêts.

Il faut préciser tout de même que l’athlétisme, à la différence de la balle au pied, est un vrai sport physique, exigeant beaucoup de travail et d’humilité, et pour lequel les pratiquants ne gagnent pas des millions à se faire dorloter les tibias par un bataillon de kinésithérapeutes et de nounous du talon d'Achille.

L’athlétisme est encore une pratique noble, quand le football est un sport de gueux métamorphosés en illusionnistes du grand cirque télévisuel.

 

 

Photo : Reuters/Sergio Perez

Tag(s) : #People

Partager cet article

Repost 0