Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le secteur automobile connaît de curieux bouleversements schizophrènes : les constructeurs doivent faire rêver avec des modèles attractifs, des motorisations pétaradantes, dans le même temps, ils doivent répondre aux problèmes de circulation explosive, d’énergie raréfiée et de pollution dérangeante.

Certains constructeurs prennent les devants et tentent de raccommoder nos contradictions de conducteur, essaient de calmer nos angoisses millénaristes.

Honda-Trendmark.jpg

Honda a présenté à la presse un super petit coupé, le CR-Z, avec une « belle gueule » de sportive mais une conscience de none : grâce à son moteur hybride qui annonce 5l au 100 km et 117 gr de CO2, les écologistes devraient calmer leurs ardeurs anti-voitures. Ce véhicule préfigure l’automobilité de demain : belle et bonne.

Twizy-Trendmark.jpg

De son côté, Renault qui mise dans l’avenir sur l’électricité (Carlos Ghosn y croit dur comme fer) a décidé de commercialiser un drôle de concept-car : la Twizy. « Twi » comme « twin » jumeaux et « Zy » comme « easy » facile. Ce véhicule et sa frimousse déconcertante se conduit avec ou sans permis —tout dépend de la puissance— et ressemble à une carriole qui se serait accouplée à un scooter.

Avec ses 2,30 mètres de long 1,13 mètres de large et ses 420 kilogrammes, la Twizy se faufile dans les embouteillages et se glisse n’importe où. Le problème de ce type de véhicule ou plus exactement de motorisation est son autonomie : 100 km et 3 heures de charge nécessaires pour alimenter les batteries. Sans parler du fait qu’il faut s’habituer à son esthétique ingrate disons-le et qu’on ne transporte pas grand-chose, sinon soi-même, un passager et un sac à main, mais évidemment pas de CO2. Commercialisation en 2011, Renault espère en vendre 40 000 par an. 

 

 

Photos : Actualidadmotor.com/D.R

 

Tag(s) : #Objets

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :