Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’information est savoureuse : la télématique française développée le siècle dernier par le Ministère des Postes et Télécommunications d’alors est encore en service ! Il faut avoir plus de trente ans pour se remémorer l’activisme des mordus du Minitel, une vilaine boîte et son clavier qui donnait accès à des milliers de prestations en ligne (dont les fameux et très fournis services/sévices du « Minitel rose »).

Minitel-Le-captologue-1.jpgCet ancêtre primitif d’internet, incontestablement utile mais franco-français, aurait dû disparaître depuis un moment déjà, or, France Télécom ne parvient pas à débrancher le gros millier de services encore actifs et plus encore à sevrer les 1 ou 2 millions d’utilisateurs (les chiffres divergent) de cette archaïque bécane que l’on croise parfois dans des vide-greniers, orphelins technologiques réservés aux seuls nostalgiques…  

Minitel-Le-captologue.jpgIl est vrai que tout le monde n’est pas branché sur internet et ne possède pas d’ordinateurs ou de smartphones, pour autant, France Télécom a décidé de fermer boutique à la fin de l’année et de ranger l’objet sur les étagères de l’histoire. Comme une rengaine attendue, le village gaulois n’a pas manqué de brandir sa colère contre la disparition de cette icône nationale, exigeant une intervention du paternalisme de l’Etat protecteur invité à bouter internet à Poitiers pour sauver le vidéotex !

Un groupe de soutien au retour du Minitel a même été créé sur Facebook (un comble !), il rassemble 119 membres qui affirment que le « Minitel est votre meilleur ami lors des soirées au coin de la cheminée… » On voit pas là que ces pleureuses du 3615 cherchent sans doute à vivre ou revivre les frissons des vétérans du Minitel rose nuisette… 

Tag(s) : #Objets

Partager cet article

Repost 0