Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le salon Vending Paris ouvre ses portes aujourd’hui jusqu’à demain. Dédié à la distribution automatique, il préfigure — en partie — l’évolution du commerce de demain qui devra allier la proximité, la disponibilité, la multiplicité et la liberté.

Aujourd’hui, l’alimentaire et la banque dominent largement, grosso modo 80% de l’offre, mais d’autres produits élargissent le spectre marchand de la distribution automatique : parapharmacie, chargeurs de téléphone, cigarettes, fleurs, vernis à ongles, chaussettes, parfums, parapluies, souvenirs de Paris, etc. Au-delà de l’aspect anecdotique apparent, peu ou prou, tout article pourrait être disponible via un robot commerçant, à condition de répondre à des usages réels, des attentes pressantes et pas seulement dans un rôle de « dépannage ». La D.A. (distribution automatique) apporte en effet un service tangible.

A l’image des banques et leurs pléthoriques réseaux qui ont amorcé un changement depuis l’instauration des premiers distributeurs de billets dans les années 60 complétés aujourd’hui par des automates gérant moult opérations. Une mutation accélérée par la création de banques en ligne et surtout par des clients qui s’agacent de trouver leur agence porte close à des heures qui ne sont pas les leurs. Trop de commerces ne sont pas adaptés à l’amplitude horaire des gens mobiles et versatiles pour qui l’accès au shopping et aux services ne se réduit pas aux « jours ouvrables ». En France, les syndicats arriérés empêchent les distributeurs et leurs collaborateurs d’entrer dans la réalité du commerce multipotent : proche, disponible, multiple, libre et… ouvert 24 heures sur 24 ! Loin, très loin de l’immobilisme prôné par des individus soit disant représentatifs opposés à tout progrès, engoncés dans leurs théories d’un autre âge.

Un commerçant est un acteur de la vie quotidienne au service de ses clients, il doit s’inscrire dans une linéarité qui implique une mise à disposition en permanence de son offre en magasins, dans des showrooms, sur internet, des mobiles advices, des pop-uo stores, via des distributeurs automatiques… Etre là où sont les besoins et à tout moment, le B.A. BA du commerce, le B.A. BA de la D.A.

 

distributeurs-automatiques-articles-natation-topsec-equipem.jpg 

Image : un distributeur de maillots et bonnets de bain, serviettes, etc. disponible dans les piscines © Topsec

Tag(s) : #Tendances

Partager cet article

Repost 0