Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Plus l’économie vacille, plus l’or n’a de cesse de battre des records, à plus de 1 900 euros l’once, il a gagné 600% en dix ans ! Cette poussée aurifère témoigne de la peur des investisseurs et de l’attitude frileuse des détenteurs de bas de laine qui se comportent comme des rentiers mesquins. La tempête financière n’est pas due à un manque de liquidités, bien au contraire, mais à un manque de volonté collective à affronter les éléments, à une refus de prendre des risques et d’assumer les débauches du passé des démocraties impécunieuses responsables de ce changement climatique majeur.

Depuis plus de 40 ans, les élus politiques n’ont eu de cesse d’acheter les électeurs par des avantages sociaux, des subventions sans contrôle, des investissements ineptes et des niches fiscales, des croyances à une corne d’abondance devenue un tonneau des Danaïdes qui nous plonge dans les enfers de la récession et de la rigueur. Et pour longtemps !

Une situation à porter au crédit des politiciens de tous bords dont la démagogie est le mode de pensée favori, mais aussi des citoyens qui se laissent appâter par des promesses intenables pour protéger leurs rentes de situation et leurs petits acquis sociaux.

Cette mesquinerie va peser lourd sur les épaules des futures générations qui devront nettoyer les écuries d’Augias et supporter des troupeaux de vieillards dont l’espérance de vie s’allonge indéfiniment. La double peine.

Reste que la valeur refuge supputée n’est pas forcément celle qu’on croit, le cours de l’or s’est ratatiné hier, décidément, rien ne va plus dans le grand casino de la finance : si les rentiers se mettent à prendre leurs bénéfices… 

Tag(s) : #Idées

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :