Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous vivons dans un beau pays. Invariablement, à l'approche des fêtes de Noël, nous subissons le chantage de corporations qui réclament des primes et des augmentations et pour les obtenir font un chantage au blocage du pays. Routiers, convoyeurs de fonds, dabistes... menacent de gâcher la fête et en appellent évidemment à l'Etat pour régler leurs problèmes.
A cela s'ajoute, nos chers, très chers fonctionnaires : musées, RATP, SNCF... poussés par des syndicats réactionnaires et irresponsables, enchaînent les grèves pour exiger de leurs ministères de tutelle ou de leurs entreprises publiques, encore plus, toujours plus.
Ce rituel de Noël (lassant, très lassant..) tombe cette année avec un rapport de la Cour des Comptes link qui épingle évidemment l'attitude démentielle de nos gouvernants qui font gonfler de manière continue le nombre de fonctionnaires.
Entre 1980 (date d'arrivée des socialistes qui raffolent de la fonction publique) et 2008, les effectifs ont augmenté de 36%, soit 5 267 935 d'agents qui représentent 20% de l'emploi total dans notre pays pour un budget de 300 milliards d'euros qui croît joyeusement chaque année. Nous sommes évidemment champion du monde dans ce domaine avec la productivité la plus médiocre, ce qui oblige de nombreuses institutions publiques et autres ministères à faire appel à des opérateurs privés pour assurer le non-travail des fonctionnaires pour un coût moyen de 30 milliards d'euros par an.
Le gouvernement tente de réduire le nombre de fonctionnaires, mais il manque de courage et de volonté : 34 000 agents non remplacés en 2010 est loin d'être suffisant face à des finances publiques qui explosent. La Cour des Comptes rappelle que le coût d'un fonctionnaire tout au long de sa vie coûte en moyenne 3,5 millions d'euros, ce qui va faire une "économie" de 119 millions d'euros.      
   
Tag(s) : #People

Partager cet article

Repost 0