Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La société Armor Lux a symbolisé la croisade anti monde du ministrion du redressement improductif qui s’est exhibé en marinière, elle incarne désormais la révolte anti taxes et anti impôts qui affligent les citoyens français : en effet, les Bretons à l’avant-poste de la révolution (enfin !) s’affichent avec un bonnet rouge fabriqué par l’entreprise quimpéroise, pour dénoncer cette république de politicrates incompétents et prédateurs, pour marteler le ras-le-bol fiscal général.

Bonnets-rouge-Le-captologue-MB7500.jpgCe couvre-chef de laine écarlate est un vrai bon coup médiatique initié par un agriculteur, Thierry Merret, qui est aussi à la tête de la FDSEA, la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles. En effet, rien de mieux qu’un emblème bien visible et télégénique pour marquer les esprits. Une représentation qui ne date pas de notre ère de l’ultra média, déjà en 1675, les pays bretons — encore eux ! — s’étaient coiffés d’un couvre-chef vermillon pour se révolter contre le « papier timbré », une taxe inique instituée par le très solaire Louis XIV.

Toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait pas être fortuite…

Le locataire de l’Elysée, qui n’a rien de solaire, il serait même un astre éteint, qui est le pire et le plus impopulaire excécutif de la Vème république, va avoir beaucoup de difficultés à s’extirper de la nasse dans laquelle il patauge depuis le jour funeste où il a été élu. La révolte des bonnets rouges, néo-Chouans de la nouvelle Comédie humaine qui se joue à guichets ouverts, avance sur Paris pour détricoter les bonnets d’ânes vissés sur une classe politique arrogante et cynique qui a la grosse tête…

Le roitelet se meurt, vive les Bretons…

Tag(s) : #Objets

Partager cet article

Repost 0