Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je suis un incontestable applemaniac, un idolâtre de la firme à la pomme qui est à mes yeux une entreprise qui réussit à créer les produits iconiques de notre millénaire technophile avec l’usage au cœur de ses préoccupations. Loin, très loin de ces firmes d’ingénieurs façon Microsoft qui inventent de bons produits mais exempts de glamour, d’ergonomie intuitive et de sensualité up to date.

Autre force d’Apple, cette « petite » entreprise donne le ton à l’esthétique de notre ère. J’en veux pour preuve l’iPod qui a inspiré nombre de concurrents et plus largement l’univers du design, l’iPhone et son écran tactile que beaucoup de producteurs de mobiles copient avec plus ou moins de bonheur, et désormais l’iPad (dont la version 2 avec sa cover articulée est une absolue réussite) qui sert de modèle à un marché des tablettes qui décollent enfin. *

Le plus symptomatique de la puissance Apple, c’est l’imprégnation de son imaginaire dans d’autres environnements créatifs comme celui de la publicité où l’iPad et son écran tactile joue une place de premier plan dans quelques films ou images, je pense par exemple à la dernière pub Cofidis. Sans parler que les publicités Apple elles-mêmes efficaces et lisibles sont largement inspiratrices : pour son ordinateur convertible Inspiron Duo, Dell n’hésite pas à plagier littéralement le style publicitaire d’Apple...

Au-delà de ces emprunts, l’imaginaire de l’iPad s’immisce aussi dans la presse : des éditeurs adopte en effet le format iPad pour leurs magazines. A l’instar de Be du groupe Lagardère ou de Glamour du groupe Condé Nast qui ont fait le choix d’abandonner le format pocket existant pour le remplacer par la taille tablette. « Ce format offre un bon confort de lecture, en restant pratique et dans l’air du temps », expliquait Xavier Romatet, PDG de Condé Nast dans Stratégies du 3 mars dernier. Ce choix est peut-être une façon de conjurer le recul du print face au digital qui pousse à la lecture dématérialisée… Plus de 50 millions d’iPad devraient se vendre cette année dans le monde, pour le secteur de la presse, le temps est à la réinvention de leur business model pour faire face au design d’usage qui bouleverse tous les secteurs économiques. Il suffit de se rendre sur le site lekiosque.fr pour apercevoir le devenir des quotidiens et des magazines…

  

* Je dois dire à mes fidèles lecteurs que je ne suis en aucun cas rémunéré par Apple pour tenir de tels propos subjectifs et enthousiastes. 

 


Tag(s) : #Objets

Partager cet article

Repost 0