Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Deux Gyro Gearlooses (Géo Trouvetout en français) de Nouvelle-Zélande, Grant Ryan et Peter Higgings, ont mis au point un drôle d’engin roulant, le YikeBike link. Un vélo ou plutôt une sorte de Grand Bi comme en avaient nos lointains ancètres, mais avec un look façon Avatar, qui a la particularité d’être électrique, en fibre de carbone et pliable (en 15 secondes), il peut se porter sans problème (10 kilos), il dispose d’un système de freinage électronique antidérapant, de quoi rassurer les fous de vitesse (il peut rouler jusqu’à 25 km/h), et il coûte bonbon : 3 495 euros.


YikeBike--le-captologue-3.jpg

Ce véhicule répond aux nouveaux enjeux de la mobilité qui préoccupent aussi les constructeurs automobiles. Ils cherchent des solutions nouvelles avec des petits véhicules d’une ou deux places à moteur électrique destinés aux urbains en mal de mouvement.

 

Si globalement, l’aspect futuriste des lignes de ces engins d’avenir est séduisant, ces concepts roulants interrogent quant aux formats : ils sont tous destinés à des célibataires, des solitaires sans famille ni amis, des couples stérilisés qui n’entendent pas se reproduire. Ce qui veut dire que si vous êtes plus de deux, vous êtes condamnés à prendre les bétaillères en commun…

YikeBike le captologue 1YikeBike le captologue

 

Peut-être que Grant Ryan et Peter Higgings ont dans leur carton des projets de vélocipède bi, tri ou quadriplaces. En sachant que la bicyclette n’est pas forcément l’avenir de l’homme post-moderne. Coup de semonce sur le coup de pédale : les ventes mondiales de vélo ont baissé de 12% en 2009, pas réjouissant, mais il paraît que c’est la crise. Ah, la crise… 

 

YikeBike--le-captologue-4.jpg

 

Photos : YikeBike. 

 

Tag(s) : #Objets

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :