Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La trêve estivale touche à sa fin, les ministrions ont fait leur rentrée avec, logé dans leur cartable, le devoir de vacances que le locataire de l’Elysée leur avait demandé. Le journal Les Echos daté de ce matin a dressé un florilège de ce « projet rassembleur » (sic !) sur le thème de la France en 2025. En vérité, il ne s’agit que d’une opération de com’, factice, honteuse et cynique de la part d’un gouvernement qui fait reculer la France, la rapetisse au lieu de la faire progresser, la faire grandir. Le condensé de fausses idées énoncées est affligeant, même pas du niveau d’un échange de soudards au café du commerce de la médiocrité.

Le redresseur Montebourg promet « une troisième révolution industrielle » (évidemment il n’est pas au courant qu’elle est déjà présente dans des pays progressistes depuis longtemps) et nous annonce la production d’un véhicule écolo qui ne consommerait que 2l au 100 km, va savoir Charles…

Duflot annonce que « chacun disposera d’un toit et d’un environnement de qualité en 2025 (…), l’accès au logement ne sera plus un facteur de stress, mais une étape plaisante de la vie ». Elle plaisante en effet.

Moscovici affirme que le « plein emploi sera un objectif réaliste », que la France « aura pleinement recouvré sa souveraineté budgétaire et qu’elle n’aura aucune difficulté à placer sa dette » (que cette gauche fait grossir sans aucune difficulté non plus).

Valls nous promet des « forces de l’ordre 3.0 efficaces à la pointe des avancées technologiques » (plus de radars et plus de contrôles policiers contre les automobilistes), il annonce aussi « une laïcité réaffirmée » et « une immigration organisée et régulée » (coup de barre à l’extrême droite)…

Taubira déclare que « les citoyens auront accès à une justice plus efficace, plus protectrice et plus proche d’eux ». Elle déclare aussi que le nombre de détenus ne devra pas dépasser le seuil des 60.000. Pourquoi ce seuil ?…

Navrant, vraiment navrant…

Evidemment aucun de ces fonctionnaires engoncés dans le confort de leur palais n’expliquent par quel miracle ces projets d’enfants de chœur peuvent exister. Faut-il rappeler à ce gouvernement d’incompétents que la prospective est une science trop sérieuse pour la confier à des apparatchiks dont la seule vision d’avenir concerne leur carrière de politicrate prédateur.

L’avenir ne se décrète pas dans des ministères où s’empilent des rapports vides d’intérêt, il s’invente au fil du temps par et avec des individus suffisamment libres de rêver le futur, sans contrainte, sans idéologie, sans politique politicienne. 

Tag(s) : #Idées

Partager cet article

Repost 0