Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La globalisation a ceci de sympathique est qu'elle ouvre les horizons culturels de nombreux pays avec l'emprunt de coutumes ou de fêtes qui, de régionales, deviennent de fait mondialisées, universelles. 
C'est le cas d'Halloween. A l'origine anglo-saxonne, cette fête des monstres et des sorcières envahit notre environnement depuis plusieurs années, avec parfois une emprise commerciale de citrouilles et de toile d'araignée qui a tendance à la dénaturer.
C'est aussi vrai de l'européenne Saint-Valentin d'obédience catholique qui incarne la passion déclarée des amoureux entretenant leur flamme dans de nombreux pays, même en Asie depuis les années 80 ! 
Idem encore de la tradition germanique du calendrier de l'Avant qui, un mois avant Noël, prépare l'arrivée du petit Jésus et tient en haleine les pieux enfants. Là encore la globalisation a fait son oeuvre, nos cousins germains se sont laissés séduire par la marchandisation de cette fête symbolique qui se répand dans de nombreux pays, sans connotation religieuse, sinon la religion de la consommation.
Aujourd'hui, le calendrier de l'Avant, elle l'occasion pour les enfants d'enfourner chaque jour un chocolat ou une friandise gavée de sucre et de calmer leur impatience en attendant la hotte du père Noël. Et c'est peut-être ça l'intérêt du calendrier du l'Avant : dans notre société de l'immédiat et de la fébrilité, cette tension suggérée à nos chères têtes blondes est l'occasion de leur insuffler une petite idée la maîtrise de soi, de la retenue... ou de la résignation !

calendrier-de-l-Avant.jpg   
Tag(s) : #Objets

Partager cet article

Repost 0