Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les chaînes de télé historiques sont de plus en émoi avec l’entrée imminente de la TV connectée, c’est à dire du mariage arrangé entre des Google, Apple, Amazon ou Microsoft et Sony, Samsung, Philips ou LG, pour faire court, de l’accouplement entre l’ordinateur et le téléviseur. Le syndicat français de fabricants Simavalec prévoit plus 2,5 millions d’appareils connectés vendus en 2011…

TV-connectee-le-Captologue.jpgLes téléspectateurs qui feuillettent mollement leur Télé 7 Jours et s’installent passivement devant leur écran est une espèce en voie d’extinction, aujourd’hui déjà et plus encore demain, les télésurfeurs navigueront au gré de leurs centres d’intérêts et se créeront leur propre chaîne en puisant dans l’immense catalogue d’émissions, de documentaires, de séries et de films disponibles sur la grande toile.

Ce qui est arrivé à la musique, va s’imposer à l’audiovisuel. Les majors musicales ont tenté de retarder la mort annoncée du support physique, en vain, la musique s’achètent (ou se piratent) en morceau sur des sites dématérialisés. Et la scabreuse loi Hadopi ne va rien y changer…

En France, les chaînes de télévision en appellent aussi aux législateurs pour préserver leurs recettes publicitaires qui vont être liposucées par les moteurs de recherche et autres sites d’offres à la demande type iTunes ; elles menacent de mettre fin à leur obligation de financement de la production française faute de revenus suffisants. Idem pour le sport —dont le très juteux football— qui profite des centaines de millions d’euros versées par les chaînes de télévision pour entretenir des équipes et des sportifs aux revenus indécents.

Ces revendications sont-elles justifiées ? Certainement pas, aux chaînes d’investir la toile (ce qu’elles commencent à faire avec la TV-Replay ou avec la publicité taguée pour recevoir un bon de réduction ou qui renvoie à du contenu interactif) et de recréer un écosytème vertueux, de réinventer leur business modèle. Aux USA, NBC Universal, Disney et News Corp. ont lancé le site Hulu en 2007 qui diffuse des milliers d’émissions et séries en accès gratuit mais ponctués de publicités… Hulu dispose aussi d’une offre payante qui permet de regarder les programmes sur d’autres supports comme les tablettes (nouveau concurrent du téléviseur)… Chaque mois, près de 2 milliards de programmes sont regardés via ce site.

Fini le monde fermé de la télévision, bonjour le monde ouvert de l’internet… En France, gageons que les patrons des chaînes de télé sauront faire acte de démagogie auprès des politiques pour réclamer des lois et des subsides pour remplacer leur monopole qui s’effrite. Les élections arrivent, les pleureuses vont y aller de leur litanie auprès des candidats qui vont promettre tant et plus et ne rien tenir…

 

 

Image : D.R. 

Tag(s) : #Objets

Partager cet article

Repost 0