Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alors que nous avons de cesse de parler de « mutation » pour évoquer notre société chaotique, ne devrions-nous pas nous pencher sur l'idée de Renaissance ? Pas de « rebirth » à l'anglo-saxonne, une méthode de développement personnel qui prône une psychanalyse culpabilisante de la reconquête de soi par une flagellation mentale et une respiration consciente, mais la Renaissance majuscule, période historique formidable où l'économie, la politique et la culture ont habilement fusionné pour faire éclore une période de prospérité créative. Une période faste résumée symboliquement par « l'effet Médicis », une formule que j'emprunte à Frans Johansson, auteur et entrepreneur, qui a mis en perspective l'énergie de la cité florentine qui s'est propagée à partir du XIVe siècle à toute l'Europe sous l'ère des Médicis, banquiers et mécènes.

Aujourd’hui et plus encore demain, « l’effet Médicis » s’est déplacé de l’autre côté de l’Atlantique, sur la côte ouest des Etats-Unis, dans la Silicon Valley. Les sièges sociaux des plus grandes entreprises de hautes technologies, les campus des meilleures université et des milliers de start-up sont un aimant irrésistible pour les élites innovatrices, chercheuses et créatrices du monde, une mine de silicium qui intéresse les financiers, banquiers et investisseurs les plus affutés : « les Etats-Unis écrasent le palmarès des capitalisations boursières », rappellent Les Echos du 2 janvier 2014… L’Amérique du Nord tient encore le leadership et la prévision de croissance cette année serait de 2,9%, contre 1,5% pour le Japon et un petit 1% pour l’Europe qui patine faute d’énergie commune et de volonté à s’extraire de la nasse délétère des nationalismes réactionnaires.

La « Renaissance » qui irrigue la planète toute entière est aussi portée par des « mécènes », entrepreneurs visionnaires, qui produisent de nouvelles idées et de nouveaux produits au croisement d’une humanité connectée et d’une économie virtualisée : Jeff Bezos (Amazon), Mark Zuckerberg (Facebook), Jack Dorsey, Evan Williams et Biz Stone (Twitter), Pierre Omidyar (eBay), Larry Page et Sergueï Brin (Google), Peter Thiel et Elon Musk (Paypal), Bill Gates et Paul Allen (Microsoft), Steve Jobs et Steve Wozniak (Apple), et tant d’autres, sont devenus riches et leurs entreprises incontournables. Ces mécènes engagés ne vivent pas de leurs rentes car ils n’ont de cesse de regarder l’avenir en investissant à flux continu dans les technologies prometteuses, ils parient sur les innovateurs en herbe qui vont prolonger encore longtemps un « effet Médicis » mondial plutôt enthousiasmant.

 

« Pour un autre marketing Les leçons d’une alliance Apple Hermès », à suivre sur Facebook et sur Tweeter : @1autremarketing, en attendant la sortie officielle le 16 janvier prochain.


606x341_220358.jpg

 Image : Le futur siège social d’Apple à Cupertino qui accueillera les 12.000 collaborateurs de la firme en 2015.

Tag(s) : #Idées

Partager cet article

Repost 0