Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a quelques jours, fouinant dans les linéaires de mon marchand de journaux, j’ai découvert un nouveau titre au rayon très très encombré des magazines féminins : Fluide.G dont la couverture orange pétard saisit le curieux. Étant tout à la fois néopathe et papivore, j’ai évidemment acheté cette nouvelle livraison éditée par Fluide Glaciale qui apporte une bouffée de chaleur dans la froideur convenue du Elle, du Marie-Claire, du Vogue…

Fluide-G.jpgSur 80 pages, les dessinateurs(trices) et rédacteurs(trices) déballent l’humour grinçant reconnu de Fluide Glaciale avec une obsession marqué pour la zone érogène de la gent féminine : le pussy dans un passage en revue qui peut plaire aux Crazy Horse Girls, se dévoile en profondeur et en surface.

Honnêtement, c’est agréable à lire sans être palpitant (peut-être parce que je ne suis pas dans la cible, encore que, ce magazine s’adresse-t-il vraiment aux filles/femmes ?), je n’ai pas ri autant qu’avec les livraisons habituelles de mon « journal d ’humour et bandessinées » habituel.

Et puis, je n’ai pas retrouvé la cohorte de personnages familiers : les femmes très mamelues d’Edika, le duo d’obèses Harald et Hans de Lindingre, les héros psychanalytiques de Ralf König, le Pervers Pépère de Gotlib, sans oublier les Bidochon de Binet… On s’attendrait à savourer une série de mode avec Raymonde Bidochon dont les charmes franchouillards et charcutiers se prêtent à l’exercice et nous changeraient des poses et postures de Kate Moss qui encombrent tous les magazines de filles jusqu'à l'overdose (humour, ah, ah...). Peut-être dans le prochain numéro ? 

Tag(s) : #Objets

Partager cet article

Repost 0