Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il semble qu’enfin nous ayons touché le fond de la crise, que les frémissements d’une sortie se profile, non sans fragilité, à cause de certains pays qui frisent l’apoplexie par un endettement colossal, en effet, une nouvelle épidémie financière s’annonce, on espère qu’elle ne va pas se propager partout… Les grands argentiers croisent les doigts, nous aussi.

En attendant, les entreprises sont invitées à regarder devant et à se construire ou à se reconstruire en misant un maximum sur l’innovation. Tel est le constat du Boston Consulting Group (BCG) qui a publié un rapport sur le sujet : « Innovation 2010 : a return to prominence and the emergence of of a new world ». En substance, le BCG constate que les entreprises de tous les secteurs ont le pied sur l’accélérateur R&D, elles sont 84% à déclarer que l’innovation est le bon, le seul moyen pour profiter de la reprise qui s’amorce. A condition de prendre des risques et d’aller vers des innovations de rupture qui peuvent créer des électrochocs positifs, à condition de ne pas jouer les tièdes.

Sans surprise, les pays émergents semblent les mieux placés pour aller dans ce sens, les investissements y sont considérables et les sauts technologiques plus faciles à mettre en œuvre, les populations y étant aussi plus à même d’accepter des « révolutions ».

Evidemment, le monde riche n’a pas dit son dernier mot : dans le classement mondial des entreprises les plus innovantes arrivent en tête Apple, Google, Microsoft, trois géants américains dans le secteur le plus dynamique et le plus révolutionnaire ces dernières années, les nouvelles technologies.

Demain, les secteurs qui vont connaître des ruptures sont les transports, la santé et l’alimentation, trois défis de notre millénaire qui touchent notre humanité au cœur. On y va ? 

Tag(s) : #Idées

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :