Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le sujet fait débat en Europe, les tribunaux ne sont en effet guère conciliants avec la discrimination, pourtant, Air France-KLM a annoncé que les personnes dont l'indice de masse corporel dépasse la normalité, se verront chargés d'une taxe à hauteur de 75% du prix d'une second siège (sans les taxes ni les surcharges, précise la compagnie). Et ce pour tous les vols à compter du 1er avril. 
Aux Etats-Unis où les obèses sont rois, les compagnies aériennes pratiquent déjà la surtaxe du surpoids à tous les voyageurs qui débordent de leur siège dont la largeur est limitée à 44 cm (sauf dans le confort insolent de la Première ou de la business bien sûr).  
Divers sondages menés de part et d'autre de l'Atlantique montrent qu'une majorité de passagers trouvent cela juste (qui a voyagé en classe éco assis à côté d'un lourd voisin comprend). Même les obèses, qui portent leur fardeau avec parfois une gêne évidente, admettent cette pesante réalité et cet impondérable surcoût.
L'explosion du nombre de personnes en surpoids qui augmente de 10 à 40% par an selon les pays (300 millions d'obèses dans le monde à ce jour), devrait interroger les compagnies aériennes quant à l'espace dévolu aux passagers en classe économique qui se réduit comme une peau de chagrin pour rentabiliser les vols. La bataille du ciel avec l'arrivée des compagnies low cost n'a rien arrangé, ne serait-il pas plus intéressant d'augmenter le prix des billets en réduisant le nombre de sièges dans les avions, pour le confort de tous, minces et gros ?     
Tag(s) : #People

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :