Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le 9 janvier dernier dans ces colonnes, j’avais évoqué le lancement de la ligne de sous-vêtements David Beckham pour H&M : pas de quoi se lever même après une bonne nuit de sommeil tant l’indigence stylistique était à son comble.

De l’autre côté de la Manche, ce n’est pas tant la pauvreté de ces culottes que l’image du footballeur étalé au regard des populations pudibondes qui a choqué. En effet, des réactionnaires et conservateurs avaient meuglé leur horreur face à une campagne publicitaire « offensante » pour une humanité bien pensante et plus encore « irresponsable » pour les yeux innocents des enfants. On se demande en quoi les enfants peuvent être choqués de voir leur héros footballistique en dessous, d’autant que le père de la plupart d’entre eux est moche, bedonnant et alcoolisé à la bière bas de gamme. Il suffit de se promener sur les rivages de Blackpool pour observer cette débacle du bon goût.

Alertée, l’ASA (Advertising Standard Authority) bien qu’estimant la campagne incriminée « légèrement sexuelle » (sic !), n’a pas jugé bon la semaine dernière d’interdire les images d’un digne sujet britannique (Dieu nous préserve !) qui a reçu le Lifetime Achievement Award de la BBC en 2010. Il y a en effet plus offensant pour le regard des enfants qu’un spécialiste du tir au but qui n’est en rien un tire-au-flanc. Alors, much ado about nothing (« Beaucoup de bruit pour rien » pour les non anglophones) ?…

Cette anecdote nous rappelle combien notre société émancipée n’a de cesse de régresser sous les coups de butoirs d’émasculés hypocrites. Gardons l’œil ! 

Tag(s) : #Idées

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :