Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous l’avez vu sur nombre de plateaux télés pour faire sa promo, Dorothée fait son grand retour. Dotée d’une voie pointue de canard domestique et déballant à qui mieux mieux ses souvenirs palpitants, elle entend séduire à nouveau petits et grands avec ses ritournelles anciennes.

Pour mémoire, l’ex-animatrice-chanteuse-comédienne-productrice et son Club éponyme a gagné des millions entre 87 et 97 : son émission était regardée par 75% des gamins à l’époque, sa part d’audience naviguait entre 55 et 80%... Un record mondial ! Ella a enregistré 16 albums vendus à 17 millions d’exemplaires, joué dans 5 comédies musicales, publié un magazine acheté à 150 000 exemplaires chaque semaine et 700 000 bambins étaient encartés dans son fan-club…

Le 17 avril dernier, elle a donc enflammé l’Olympia garni de trentenaires et de quadras émus aux larmes de retrouver leur idole chanter « Hou, la menteuse ! » ou « La maladie du bonheur »…

 

Dorothee-avant-le-captologue.jpg

Dorothée avant

 

Dorothee-apres-le-captologue.jpg

Dorothée après

 

A 58 ans, Dorothée « aurait cédé à la pression de ses fans » pour revenir sur le devant de la scène. Elle a donc sorti un nouvel album (qui se serait vendu à seulement 340 exemplaires la première semaine, disent les méchantes langues) et prépare une tournée en France pour la rentrée et Bercy le 18 décembre 2010.

A 58 ans, Dorothée n’est pas encore retraitée, elle doit donc encore souquer ferme pour aligner tous ses trimestres, mais plus encore elle surfe sur une tendance de fond : la « seniostalgie ».

Face à une société qui s’enlise dans la crise, les trentenaires et les quadras flippent pour leurs progénitures et pour eux-mêmes, alors ils fouillent dans leur malle aux souvenirs « pour se rappeler le bon vieux temps » des années 80. Le temps de Reagan, de Tatcher et de Mitterrand, du Macintosh et de l’Internet, de la chute du mur de Berlin et de la catastrophe de Tchernobyl, de la guerre Iran-Irak, du choc pétrolier, des manifestations de la place Tian’anmen, de l'expansion du Sida… On le voit une décennie formidable qui montre à quel point la nostalgie exerce un tri plus que sélectif sur la mémoire…

Chante Dorothée, chante ! 

 

Photos : D.R.

 

Tag(s) : #People

Partager cet article

Repost 0