Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bon sens, où es-tu ?

En France, les passions collectives pour les polémiques et un certain atavisme pour la violence politicarde vont assurément permettre de rater le déconfinement et entraîner un peu plus ce pays sur la voie du sous-développement économique. L’Etat nounou centralisateur et bureaucratique, obèse et impuissant, déclare l’impératif de relancer la machine, et de l’autre, impose des règles tatillonnes et imprécises à la fois, au nom d’un principe de précaution trop précautionneux édicté par des « scientifiques » qui se contredisent en permanence. Résultat, tout le monde panique et personne ne bouge. 

 

L’ouverture des commerces et des entreprises devient une usine à gaz sans que le sens commun et la responsabilité de chacun reprennent ses droits. Pendant deux mois, les épiceries, supermarchés, boulangeries, boucheries, pharmacies et bureaux de tabac (pour rappel, le tabac tue 75.000 personnes chaque année en France...), étaient ouverts et géraient les flux sans que cela posent de problèmes, pourquoi devrait-il y en avoir pour des librairies, des magasins d’optique, de chaussures, de vêtements ou de casseroles et pour des milliers d’entreprises... ? Une fois qu’on a compris les « gestes barrières » serinés depuis le début de la pandémie, on peut raisonnablement cohabiter les uns avec les autres sans flipper et sans se déguiser en chirurgien qui entre en salle d’op. pour éviter le volatil virus. 

 

Toutes les professions en contact avec le public, commerçants en tête, sont soucieuses de la sécurité de leurs personnels et de leurs clients, des aménagements et des dispositions sont évidemment de rigueur, mais gare à l’effet repoussoir d’un excès de barrières « protectrices ». Qui a envie d’aller dans un magasin s’il rencontre des vendeurs calfeutrés derrière un masque, une visière, des gants et une blouse en intissé médical ? Qui a envie de faire du shopping plaisir si on doit lui contrôler la température à l’entrée des établissements et l’empêcher de toucher les articles ? Qui a envie de se risquer à flâner, pisté par une application policière qui lui rappelle qu’il est une bombe à retardement ?...

 

L’excès de protection n’empêche pas les risques, c’est l’inconséquence d’un Etat qui ne fait pas confiance aux citoyens, c’est le péril d’une démocratie qui perd tout bon sens et s’égare des les sombres sinuosités de la peur du lendemain. Dans une société où le bon sens est en déroute et où chacun s’habitue à cette déroute, dans une société où le politique s'efface devant le scientifique en blouse blanche, il faut craindre le pire... 

 

Photo : D.R. 

 

Tag(s) : #Ainsi va le monde

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :