Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Elu produit de l'année

Dans le magazine Stratégies du 4 mai dernier, Gaspard Gantzer, conseiller com’ de l’ectoplasme hollandais déclarait qu’il n’avait « pas trouvé la formule magique » pour gérer le déplorable quinquennat de l’ancien président qui laisse une France anéantie par une politique indigente. Et plus encore une France déchirée par l’exécration attisée par les ringards néo-fascistes lepenomelanchonesque et autre résidu Dupont-(H)aignan gnan dont il a amplement favorisé l’éclosion toxique.

« J’ai fait tout ce que j’ai pu. Ce dont je suis certain, c’est que l’histoire rendra justice à François Hollande et considérera à juste titre qu’il a été un excellent président », ajoute l’humble communicant qui tente un piètre mea culpa. Ce qui sous-entend que les 85% des Français qui rejetait l’ectoplasme (p)résidentiel sont des crétins, des ignares, des obtus… Passons.

Néanmoins, force est de constater que Gaspard Gantzer, dont je mesure mal les compétences, n’a pas eu de chance. Pour qui exerce dans le marketing et la communication, sait qu’on ne peut pas faire de miracle avec un mauvais produit. Hollande a le charisme d’une moule, le charme d’un beignet huileux, sa capacité à entraîner derrière lui des hommes et des femmes déjà peu enthousiastes s’est heurtée à ses limites professionnelles et à sa fadeur lénifiante. Hollande n’a jamais incarné sa fonction (ou si peu), il a été pendant ces cinq (longues !) années, un sous-préfet ensuqué par sa tâche juste bon à déposer des gerbes sur des monuments aux anciens combattants.

Emmanuel Macron, un temps son employé adoubé, a su d’ailleurs s’en débarrasser promptement et démontrer qu’il était un meilleur produit politique. Certes, c’était facile aux côtés d’une telle engeance. Certes, notre nouveau président a gagné en partie parce que des Français responsables et républicains n’entendaient pas vivre sous le joug de la blonde puante, mais aussi parce qu’il porte en lui et bien au-delà, une image actuelle, moderne, universelle, mondialiste. Certes, il a remporté les élections grâce aussi à un élan attendu par des millions de Français lassés par trop de coups de frein, de détours et de retours en arrière. Un élan incarné par sa personnalité rafraîchissante et nouvelle, ce qui en marketing est un indéniable atout.

Emmanuel Macron est plaisant à regarder, il a une bonne taille, une stature bien équilibrée, il sait sourire, il porte bien le costume, mais n’est pas ridicule en casual. Emmanuel Macron est ergonomique, son programme tient dans la main et sa forme malléable laisse à penser qu’il saura s’adapter aux circonstances, faire mou et dur à la fois. Emmanuel Macron est d’un bon rapport qualité-prix, il saura être comptable des deniers de l’Etat et n’aura pas la tentation de se prendre pour un roitelet qui cherche à briller dans les antichambres : Emmanuel Macron n’a pas besoin de briller puisqu’il est naturellement brillant. Enfin, Emmanuel Macron est bien positionné sur le segment haut de gamme (ce que notre pays sait faire de mieux !) et a déjà séduit le monde entier qui s’emballe pour cette France ouverte, audacieuse, bienveillante, une France du bien vivre en société, une belle France dont les attraits ne manquent sauf lorsqu’ils sont contrariés par des politicrates opportunistes et prédateurs.

Le jury électoral ne s’est pas donc trompé en l’élisant « produit de l’année », reste qu’il ne faut pas qu’il déçoive à l’usage, au risque de retourner sur le linéaire de l’infamie avec tous les autres produits périmés dont la DLC est largement dépassée...

Tag(s) : #Evénement

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :