Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le 12 novembre 2014 à 16h34, heure française, la sonde Rosetta s’est posée sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko à 650 millions de kilomètres de la Terre. Le 16 novembre 2014 à 11h44, heure française, j’ai atterri dans l’exposition « Souvenirs du Futur » sise au Marché Dauphine des Puces de Paris-Saint Ouen à quelques encablures du périphérique. Je sais, ma vie est trépidante.

Cette exposition, mise en orbite par Pierre Léonforte et Christian Ghion, duo de ludo-ufos, rassemble une joyeuse cohorte de jeux, jouets, affiches… et quelques lampes, et meubles… des années 50 à 70. Une période merveilleuse de la société de consommation croissante et d’une économie glorieuse qui croyait au futur, un futur peuplé de fusées et de robots, un futur en plastique et en métal, un futur animé par des populations portées par la joie de regarder le progrès avec optimisme, le nez en l’air et les yeux émerveillés vers les astres lointains.

Ce rassemblement du Space Age est galvanisant par son ampleur et par sa palette de couleurs franches où les jaunes, bleus, rouges… électriques font vibrer les mirettes de l’enfant qui sommeille en nous. Et, en regard de notre période historique enlisée dans la lie du déclinisme économique, de la flagellation sociale et de l’incurie politique, il est une invitation à tendre les zygomatiques, à activer une nouvelle armée de RoboCops pour éliminer les RoboCons qui encombrent les médias.

« Souvenirs du Futur » est à voir jusqu’au 11 janvier 2015, si vous avez des rejetons, emmenez-les (en leur mettant des moufles pour les empêcher de toucher !), et si vous êtes collectionneurs, la plupart des pièces présentées sont à vendre.

Quelques objets présentés, dont "Priscilla folle du futur" que j'adore, le Ken barbu d'une Gay Pride improbable avec ses gants Mappa en aluminium., ainsi que le ventilateur robot : mieux qu'un Dyson !...
Quelques objets présentés, dont "Priscilla folle du futur" que j'adore, le Ken barbu d'une Gay Pride improbable avec ses gants Mappa en aluminium., ainsi que le ventilateur robot : mieux qu'un Dyson !...
Quelques objets présentés, dont "Priscilla folle du futur" que j'adore, le Ken barbu d'une Gay Pride improbable avec ses gants Mappa en aluminium., ainsi que le ventilateur robot : mieux qu'un Dyson !...

Quelques objets présentés, dont "Priscilla folle du futur" que j'adore, le Ken barbu d'une Gay Pride improbable avec ses gants Mappa en aluminium., ainsi que le ventilateur robot : mieux qu'un Dyson !...

Tag(s) : #Tendances

Partager cet article

Repost 0